Retour à la liste

3 - Historique

30560 Saint-Hilaire-de-Brethmas Gard


St Hilaire de Brethmas est un haut lieu de l'époque camisarde - Jean Cavalier, le plus prestigieux des chefs protestants y fit, avec sa troupe, plusieurs expéditions avant d'y revenir pour négocier. Une plaque de marbre sur le pont de L'avène commémore cet événement. Un ensemble de constructions typiques de l'ancien temps : vieilles maisons du bourg, vieux mas campagnard, anciens moulins à eau le long de l'Avène aux portes des Cévennes. Un lieu de résidence recherché dont l'urbanisation a su intégrer la nature aux exigences de la modernité.
 
Origine du Nom:  Extraits du livre "Saint Hilaire de Brethmas aux portes d'Alès" de l'Abbé René ANDRÉ

La plus vieille écriture connue de "Saint Hilaire de Brethmas" est issue de la cartographie de la seigneurie d'Alais, en 1376, où l'on trouve la paroisse de "Saint Ylari de Breto Manso". Nous trouvons l'orthographe actuelle de "Saint Hilaire de Brethmas" au XIVème siècle et nous constatons que la paroisse était dédiée à "Saint Hilaire "qui fut archevêque d'Arles, dans la première moitié du Vème siècle.

L'origine de "Brethmas" est des plus claire: formé de "Bretho" , nom propre du propriétaire d'un Mas et de "Mas", mot universellement connu dans le midi, qui dérive du latin "Mansus", habitation de campagne.